Les Diablogues ( de Roland Dubillard )
"C'est un peu le sens de mon écriture. Il y a un machin qui ne marche pas. Il faut essayer de résoudre la difficulté. Mais elle demeure.
On se jette à l'eau, c'est tout, en espérant qu'on pourra nager."

Roland Dubillard
(Entretien avec M. Lindon

paru dans le journal Libération du 23 oct. 1997)


Roland Dubillard naît à Paris en 1923.
Dès 1953, il entame sa carrière comme acteur : il est Grégoire dans une suite de dialogues entre deux personnages, Grégoire et Amédée, diffusée quotidiennement dans une émission radiophonique. Nous les retrouverons à la scène en 1975 dans les Diablogues.

Là où un Buster Keaton utilise son corps,Dubillard crée le burlesque dans le langage.Il s'empêtre comme à dessein dans les mots les plus simples:le moindre d'entre eux et la phrase la plus banale provoquent en chaîne des catastrophes de malentendus, ouvrent des gouffres d'incompréhension et déclenchent un vertige majeur: car il n'y va pas d'autre chose, dans cette œuvre apparemment bafouillante et incontrôlée, que d'une interrogation essentielle sur l'identité. (www.theatre-contemporain.net)
L'absence, l'indifférence, le statut de l'artiste sont au centre d'un questionnement permanent reliant entre eux chacun des personnages - ou plutôt l'Unique personnage - de l'œuvre dramaturgique de Roland Dubillard

SUR LES PLANCHES
Interprétation: Denis Carpentier, Evelyne Demaude, Valerie Pilate


EN COULISSES
Mise en scène: Evelyne Demaude, Valerie Pilate

Photo et textes "Le Jardin de ma soeur"

ACCUEIL

Formations artistiques

Expériences professionnelles